Véronique habite Orléans. Un cancer du sein invasif lui est dépisté en 2014.
Elle décide alors de battre la maladie, de se battre pour vivre, de se battre pour rester digne.
De garder la tête haute et de prendre pour ligne de mire la rémission, la guérison.
De se dire, je vais y arriver, je vais garder l’envie, je vais garder l’espoir.

“JE VAIS ME BATTRE JUSQU’AU BOUT ET JE VAIS GAGNER.”

Il n’y a pas de honte à être malade et la beauté est dans les yeux de ceux qui regardent.
Véronique contacte Géraldine et lui demande de la photographier à différentes étapes de sa maladie.
De la suivre, de l’accompagner.
C’est là qu’une relation intime et intense entre elles deux s’est nouée.

Véronique a gagné.
Son sein est reconstruit.
Ses cheveux ont repoussé et elle vend maintenant des sous-vêtements aux fibres spéciales pour aider les femmes ayant subi une mastectomie ou une chirurgie réparatrice à adoucir leur quotidien.


5 mai 2019